A force de réclamer son départ, Malcom va obtenir gain de cause. L’ailier brésilien des Girondins de Bordeaux, 21 ans, a des envies d’Angleterre, mais aussi d’Espagne ou de... Paris. Alors que Bordeaux n’avait pas officiellement rendu les armes, cela semble être chose faite si l’on en croit les déclarations de Nicolas de Tavernost, l’actionnaire majoritaire du club, lors de l’assemblée générale de M6.

« Nous avons investi sur un joueur que nous n’avons pas cédé au cours de ce premier semestre et qui sera cédé vraisemblablement au cours du second. Il y a toujours des achats et des ventes qui se font, et il y a un joueur majeur brésilien dont vous savez qu’il souhaite quitter le club et nous allons le faire dans le respect le plus absolu de nos intérêts », a-t-il déclaré, dans des propos relayés par Sud Ouest.