Quelques jours après la fermeture du mercato d’hiver, le directeur du football des Girondins de Bordeaux Eduardo Macia est revenu sur le transfert avorté de Mehdi Taremi. L’attaquant iranien de Rio Ave (27 ans) était courtisé par les Girondins qui souhaitaient enrôler absolument un buteur en janvier. Malheureusement, l’affaire ne s’est pas finalisée et Paulo Sousa n’a pas obtenu gain de cause pour la venue d’un autre joueur offensif. Présent en conférence de presse pour la présentation aux médias de Ruben Pardo, le dirigeant espagnol a justifié l’échec des négociations avec Taremi.

« J’ai essayé de le faire venir. C’était un des joueurs les plus importants de son équipe. J’ai attendu deux trois jours qu’ils trouvent un remplaçant mais ça n’a pas été le cas. J’ai essayé d’autres joueurs. Mais en fin de compte je me suis dit qu’amener un joueur dans l’équipe qui ne lui permettrait pas de s’améliorer ne servirait pas à grand-chose. J’aurais pu faire différemment, anticiper un peu plus. Je travaillais sur des prêts aussi mais je préfère des joueurs qui s’engagent, à qui on peut donner des responsabilités. On l’a vu précédemment : avec les prêts, il y a souvent un problème de mentalité, » a ainsi commenté Eduardo Macia. L’avenir nous dira si l’absence d’un attaquant supplémentaire aux Girondins s’est faite ressentir...