Depuis son limogeage des Girondins de Bordeaux le 18 janvier dernier, Jocelyn Gourvennec a disparu du paysage footballistique. Lors d’un long entretien accordé à L’Equipe, le tacticien de 46 ans a accepté de revenir sur les raisons de son éviction. Un départ qu’il a eu du mal à accepter.

« Quand ça arrive, c’est brutal et violent. Le départ s’est malgré tout fait proprement [...] Tous les sentiments se mêlent. Je me suis exprimé en disant que je pensais que c’était une erreur. La décision était prise, a-t-il déclaré. J’ai demandé aux dirigeants de pouvoir saluer les joueurs avant la séance. Voilà, c’était terminé. On est en colère, déçu, triste. Il y a de la culpabilité »