« À partir d’aujourd’hui, le Bayer Leverkusen a tout le loisir d’intégrer Lucas Alario dans les rangs de son équipe première », s’est félicité le club, sur son site internet. Le juge de la FIFA, chargé de l’affaire, a statué que l’interdiction de jouer émise par River Plate, ancien club du joueur, n’était pas justifiée. Par conséquent, l’attaquant argentin peut dorénavant jouer librement pour l’actuel 14e de Bundesliga.

« Nous sommes heureux de pouvoir enfin laisser cette affaire derrière nous », a déclaré Rudi Völler, le directeur sportif du Bayer Leverkusen, à l’énoncé de la décision du juge, rappelant que le club avait respecté toutes les règles lors du transfert du joueur depuis la capitale argentine. Le club de Buenos Aires avait dénoncé, le 8 septembre dernier, des illégalités dans l’opération. Selon River Plate, le joueur aurait rejoint Leverkusen sans le consentement de son club, accusant le Bayer d’avoir incité l’attaquant argentin à rompre son contrat sans motif valable. Les Millonarios n’auront pas été entendus. Ll’international argentin de 24 ans, qui a signé un contrat avec le Bayer 04 jusqu’au 30 juin 2022, va donc pouvoir fouler la pelouse de la BayArena dès ce week-end, lors de la réception d’Hambourg.