Après sa victoire inaugurale contre le Chili (2-0), la Suède avait l’occasion de quasiment assurer sa qualification pour les 8e de finale cet après-midi, à l’Allianz Riviera de Nice. Face à elle, c’était une faible équipe de Thaïlande qui se présentait, sûrement encore très marquée par le 13-0 reçu face aux États-Unis. D’ailleurs, la sélectionneuse thaïlandaise avait choisi de faire plusieurs modification pour cette rencontre, avec notamment un changement de gardienne, mais cela n’aura pas suffi aux Asiatiques, qui se sont inclinées 5-1 face aux Suédoises.

C’est la défenseure de Montpellier, Linda Sembrant, qui a ouvert le score pour la Suède, de la tête (1-0, 6e), avant que Kosovare Asllani, qui a profité d’un mauvais renvoi de la gardienne thaïlandaise (2-0, 19e), puis Fridolina Rolfö, d’une jolie frappe à l’entrée de la surface (3-0, 42e), n’aggravent la marque pour les Jaune-et-Bleu. En deuxième période, la sélection asiatique a bien résisté à la pression des Européennes, avant de finalement craquer sur une belle tête de Lina Hurtig (4-0, 81e), puis sur un penalty sévère, accordé suite à la consultation de la VAR, transformé par Elin Rubensson (5-1, 90+5e). Entre temps, la Thaïlande avait sauvé l’honneur, grâce à Kanjana Sungngoen, sur une contre-attaque bien menée dans le temps additionnel (4-1, 90+1e). Avec ce bon résultat, la Suède prend la première place du groupe F (6 points), en attendant le match des États-Unis contre le Chili tout à l’heure (à 18h). Lors de l’ultime journée, les Suédoises et les États-Uniennes s’affronteront dans une rencontre qui permettra très probablement de déterminer l’identité du premier de la poule F (jeudi à 21h), qui pourrait éventuellement rencontrer l’équipe de France en quart de finale. La Thaïlande essayera elle de marquer son premier point contre le Chili jeudi prochain.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10