Alors que Chelsea est toujours en conflit avec son ancien entraîneur, Antonio Conte, licencié l’été dernier malgré le fait qu’il lui restait encore une année de contrat, l’affaire pourrait être portée devant la Haute Cour de justice, la juridiction de première instance qui s’occupe des affaires les plus importantes. Comme le rapporte The Times, le différent qui oppose Conte au club londonien concerne l’indemnité de licenciement de l’Italien, qui réclame 9 M£ (environ 10 M€) à Chelsea.

Antonio Conte, qui pourrait arriver prochainement à la tête de la Juventus de Turin, estime que les Blues l’ont empêché de retrouver un autre poste en le licenciant après la reprise de l’entraînement (il a été viré le 13 juillet 2018). De leurs côtés, les dirigeants de Chelsea reprochent à l’Italien de ne pas avoir respecté son contrat, pointant notamment du doigt le fait que Conte avait des mauvaises relations avec ses cadres à Stamford Bridge.