Ce soir, l’Amérique du Sud, et en particulier l’Argentine, aurait dû avoir les yeux rivés sur la capitale, Buenos Aires, où à l’Estadio Alberto J. Armando devait se disputer un Superclasico entre Boca Juniors et River Plate, inédit en finale de Copa Libertadores.

Mais voilà que des trombes d’eau se sont abattues toute la journée sur la capitale argentine, rendant la pelouse de la Bombonera impraticable. Si une amélioration des conditions météorologiques a été observée dans l’après-midi, de nouvelles averses sont venues définitivement gâcher la fête. En charge de l’organisation de la Copa Libertadores, et donc de la finale, la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) a choisi de reporter cette finale aller à demain, 20h, heure de Paris. Le match aller de ce soir devait être suivi d’un match retour deux semaines plus tard (le 24 novembre), dans l’antre de River Plate, le fameux Stade Monumental.