La DNCG étudiait ce mardi les cas d’Amiens, de l’AS Saint-Etienne, de l’En Avant Guingamp, de Montpellier et de l’Olympique de Marseille.

Et aucune mesure n’a été prise par le gendarme financier du football français à l’encontre de ces cinq écuries, annonce la LFP sur son site officiel. Une bonne nouvelle, en vue du mercato notamment.