Présent à Cannes, pour la convention du football professionnel, le président de l’Olympique de Marseille Jacques-Henri Eyraud a regretté que les droits TV de la Ligue 1 à l’international rapportent aussi peu aux clubs tricolores et que la Ligue de Football Professionnel ne se dote pas des moyens de changer la donne. « On va se dire les choses. On reproche la durée du contrat et la valeur des droits achetés. Mais bon, je comprends beIN. À leur place, si on m’avait donné ce contrat, je me serais jeté dessus. Mais comment le vendeur (la LFP) a-t-il pu faire ça ? Je trouve qu’à la Ligue nous adoptons un peu une attitude de contrôleurs de gestion, d’experts-comptables. La Liga espagnole dépense 23 millions d’euros par an pour se développer. En France, c’est 3,5 à 4 millions d’euros. Les bras m’en tombent. Ce n’est pas avec ça que l’on va être compétitif », a-t-il lâché, relayé par L’Équipe.

Le patron de l’OM a ensuite invité la LFP à investir pour réparer cet anomalie au plus vite. « Vous savez que le propriétaire de l’OM est un Américain, qui a dirigé l’un des principaux clubs de baseball aux USA (les Dodgers de Los Angeles, ndlr). Il est impossible de voir un match de Ligue 1 aux États-Unis. Le baseball n’est pas le premier sport là-bas. Et pourtant, en 2000, la ligue de baseball professionnelle a mis 120 M€ d’investissement pour créer une filiale dédiée à la production et à la distribution de contenus numériques. Elle génère aujourd’hui 700 millions de dollars de chiffres d’affaires… », a-t-il lancé, relayé par La Provence. À bon entendeur...