Sans pour autant le dézinguer, Pascal Dupraz a confié son agacement quant aux multiples ratés d’Andy Delort samedi contre Metz (0-0). Le TFC a pourtant évolué plus d’une heure à onze contre dix face à la lanterne rouge de L1. Mais son attaquant de pointe recruté en janvier a trop tergiversé devant le but. Ce que n’a pas manqué de rappeler Dupraz en conférence de presse :

« Un avant-centre qui s’exile sur un côté, c’est parce qu’il ne veut pas être là où on l’attend : la surface de réparation. Fuir l’échec, c’est à coup sûr ne pas réussir… Si tu as une voiture neuve et que tu montes dedans en ayant peur de toucher le trottoir, ça reste le meilleur moyen pour le toucher. Andy a perdu confiance en lui, il force trop les choses. Le Andy qui est arrivé en janvier, il inscrivait un triplé samedi ! Un buteur qui marque, il marquera toujours. Maintenant, plus tu gamberges, moins tu scores. Dans cette situation il ne faut pas te focaliser sur la finalité, le but, en revanche sur l’ensemble de ta performance : appels, courses, remises, jeu combiné avec les partenaires. Et ça reviendra tout seul… » Le TFC est 10e avec 16 points.