Appelé par Didier Deschamps pour les rencontres amicales de l’équipe de France face à la Colombie (vendredi 23, 21h) et la Russie (mardi 26, 17h50), Wissam Ben Yedder a beau être la nouveauté des Bleus, il entend bien être présent dans le groupe des 23 qui disputera la prochaine Coupe du Monde, à partir du 14 juin en Russie. Si l’attaquant de 27 ans brille cette saison avec le Séville FC, auteur de 19 buts en 35 apparitions toutes compétitions confondues, troisième meilleur buteur français sur le continent européen, certains se demandaient aujourd’hui, en conférence de presse, si cette sélection n’était pas simplement due à sa prestation à Old Trafford, il y a huit jours.

Entré à la 72e minute de jeu, Wissam Ben Yedder avait inscrit un doublé en 4 minutes (74e, 78e) pour permettre à Séville de venir à bout de Manchester United (1-2) et de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Si cette prestation de haut vol a certainement penché dans la balance de Didier Deschamps au moment d’ajouter le nom du natif de Sarcelles à sa liste, l’attaquant croit que c’est bien son travail sur le long terme qui a payé et pas seulement sa nuit de rêve à Old Trafford.