Benoît Costil et Benjamin Lecomte profitent des blessures d’Hugo Lloris et de Steve Mandanda pour se faire une place dans les 23 appelés par Didier Deschamps. Présents tous les deux en Allemagne et au stade de France, ils ont regardé depuis le banc de touche les performances d’Alphonse Areola. Ils ont également assisté de loin aux cérémonies célébrant les champions du monde hier après la victoire face aux Pays-Bas. Le gardien de Montpellier a expliqué à RMC qu’il ne voulait pas participer à la fête avec ses partenaires puisqu’il ne se sentait pas vraiment à sa place.

« De mon point de vue, c’est tout à fait normal. On est très honorés et fiers de porter ce maillot mais il faut aussi savoir se détacher. On n’est pas champions du monde. On est en équipe de France en raison des forfaits de Steve Mandanda et Hugo Lloris, on remplit notre rôle avec fierté. Mais c’est leur récompense à eux, ils sont allés la chercher ensemble. Si on m’avait convié au tour d’honneur ? Je ne l’aurais pas fait. Je me serais senti mal à l’aise. On ne savait déjà pas trop où se situer, on a pris du recul avec Benoît et c’était la meilleure chose à faire. »