Habituel tireur de penalty en équipe de France, Antoine Griezmann a laissé Olivier Giroud frapper celui face à l’Uruguay mardi soir au Stade de France (1-0, amical). Un beau geste que le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps n’a pas manqué de souligner en conférence de presse, encensant l’attaquant de l’Atlético Madrid.

« C’est Antoine. Il est peut-être un peu trop gentil même. Enfin, pas là-dessus. Il a un état d’esprit exceptionnel. Il se donne même dans un match difficile contre les Pays Bas. Il a un don de soi pour le collectif. Il fait partie des leaders d’attaque. C’est à souligner. Il sait qu’Olivier est important pour l’équipe », a-t-il lancé. Le Colchonero, qui a évoqué une blague pour expliquer son geste en zone mixte, appréciera.