La boulette d’Hugo Lloris est déjà oubliée. Le gardien et capitaine des Bleus a remis les Croates dans le match en offrant le but du 2-4 à Mandzukic alors qu’il restait 25 minutes de match. A TF1, le gardien a préféré plaisanter de cette grosse erreur en évoquant son arrêt à 1-1 sur la frappe de Rebic.

« Certains ont pris quelques verres d’avance, on va vite les rattraper (rires). J’ai hâte d’y être demain sur les Champs-Élysées. C’est beau de voir les Français unis dans la joie, c’est comme ça qu’on aime voir notre pays. Le football a ce pouvoir. Ma boulette ? Le plus important, c’est l’arrêt à 1-1. Un petit moment de relâchement mais ça reste anecdotique (rires). C’est un grand privilège de soulever ce trophée et je remercie mes coéquipiers de m’avoir permis de gagner car il y avait ma famille dans les tribunes. C’est un moment… C’est pour ça qu’on joue au football. Oui je suis un petit peu ému (rires). 4e gardien de l’histoire a soulevé ce trophée ? Comme quoi on peut faire les deux. Il n’y a que des beaux noms. »