Revenu tenter sa chance à Toulouse, Giannelli Imbula avait laissé un souvenir amer aux supporters marseillais. Lors de son passage sur la Canebière (2013-2015), le milieu de terrain français avait montré de réelles qualités de jeu, mais des défauts de comportement. Un surnom lui avait été attribué : Imboulard. Dans les colonnes de La Provence, Elie Baup, qui l’a coaché lors de sa première saison à l’OM, a formulé les raisons de l’échec Imbula :

« Il y a son caractère. Et je me doutais que ça lui jouerait des tours. Il y a aussi eu l’épisode des Espoirs (un conflit avec le sélectionneur Willy Sagnol, en octobre 2013, ndlr). Dans le groupe, il n’hésitait pas à se positionner d’égal à égal avec les leaders, à s’impliquer dans les conflits malgré son jeune âge… Il lui manquait une forme d’humilité par rapport aux anciens. Il était peut-être même trop mature. » Après l’OM, Imbula avait tenté un passage au FC Porto, avant d’être prêté à Stoke City et de revenir au TFC.