Critiques envers Gerard Piqué, fronde anti-Bartomeu, piques envers le recrutement estival blaugrana, sourires en coin face aux refus des clubs de négocier avec le Barça sur de gros dossiers, compte Twitter piraté, chaque jour est l’occasion d’un nouveau déboire pour le FC Barcelone. Pour le plus grand plaisir de ses détracteurs. Emmanuel Petit, dans un style bien a lui, sans langue de bois, y est également allé de sa critique envers le FC Barcelone, dans l’émission Le Vestiaire, diffusée sur SFR Sport. L’occasion pour le champion du monde de 1998 de se rappeler aux mauvais souvenirs du club catalan, qu’il a côtoyé lors de la saison 2000/01 et de lancer une critique acerbe sur les montages financiers du Barça, qui aujourd’hui se retournent contre lui.

« Le Barça, c’est l’arroseur arrosé. S’il y a bien un club qui ne respecte pas les contrats, c’est bien le Barça. Moi j’en ai été témoin, je l’ai vécu personnellement. C’était quand même il y a vingt ans. Quand je vois qu’il y a d’autres joueurs qui ont quitté le club, et pas des moindres, des garçons comme Eto’o et récemment Neymar. Tu te dis que le mythe du FC Barcelone il prend un sacré coup. Au final, c’est un club qui écrasait par sa supériorité financière et sportive également, mais gagnait grâce, essentiellement, à son argent. Moi, à mon époque, on te demandait de signer trois contrats. Un contrat avec le club, un contrat avec le FC Barcelone et un contrat avec une entité du FC Barcelone dans un paradis fiscal. Donc tous les joueurs qui ont été chopés dans les problèmes fiscaux, cela existait déjà il y a vingt-cinq ans. Mais on te l’imposait en plus. Donc j’imagine que les joueurs qui se sont fait choper ces deux dernières années, je pense que ce sont les clubs qui imposent ça aux joueurs. Je suis l’histoire de Neymar avec un sourire en coin, parce que j’ai l’impression que l’histoire se répète et là il s’agit de Neymar. Il est sur une autre galaxie que moi, à tous les niveaux. S’ils sont capables de faire ça à un mec comme lui, voilà. Après on peut critiquer Neymar, sur la façon dont il est parti. C’est du business. Il n’y a rien de personnel. Tout le monde fait du business », a-t-il déclaré, sur SFR Sport.