Sélectionné avec l’Espagne lors de ses premiers pas avec le FC Barcelone, Munir El Haddadi (22 ans) n’a connu qu’une cape avec la Roja. C’était le 8 septembre 2014 à l’occasion d’un match officiel contre la Macédoine (victoire 5-1) où le joueur avait disputé 13 minutes de jeu. Depuis plus rien, mais cela ne décourageait pas le buteur qui visait une participation à la Coupe du monde ... mais avec le Maroc. Une décision surprenante puisqu’un joueur ne peut pas porter le maillot de deux sélections. Un seul cas de figure permet une telle situation. Il s’agit de l’affiliation d’une fédération à la FIFA après qu’un joueur ait disputé des matches avec une autre sélection.

Par exemple, Davor Suker a joué avec la Yougoslavie avant son éclatement en 1990 et l’apparition de la Croatie. Même son de cloche pour le Kosovar Valon Berisha (Red Bull Salzbourg) qui avait précédemment porté le maillot norvégien. Malgré tout, Munir El Haddadi gardait l’espoir de jouer avec son pays d’origine, le Maroc. L’attaquant du Deportivo Alaves (29 matches, 10 buts) a donc réalisé les démarches nécessaires pour rejoindre les Lions de l’Atlas. Pourtant, le média marocain Le Site Info explique
dans des informations relayées par Marca que la FIFA s’est opposée au changement de sélection du joueur et l’avait expliqué à la Fédération Marocaine il y a dix jours.