Grenoble va mieux. S’ils courent toujours après leur première victoire de la saison, les Isérois se sont bien repris de leur début de saison catastrophe (onze défaites de rangs) en enchaînant trois nuls consécutifs (face à Monaco, Lyon et Lorient). Ce léger mieux correspond étrangement à l’intégration de Jean Calvé (25 ans, 4 rencontres en L1 cette saison) dans l’effectif du GF 38. Le joker de Mécha Bazdarevic s’est en effet parfaitement adapté à son nouvel environnement et ses premiers pas réussis stabilisent quelque peu l’arrière-garde grenobloise. Un retour en forme qui ravit l’intéressé, cantonné aux joutes de CFA du côté de Nancy.

« C’était galère dans le sens où je n’étais pas dans le groupe, plutôt à l’écart. J’avais besoin de retrouver un groupe dans lequel je pouvais vivre, m’épanouir. Il fallait garder le rythme. Après, bien sûr que je savais déjà la situation du club avant de signer. Les blessés, la malchance... Mais j’étais persuadé qu’au fond, ça allait tourner dans l’autre sens. Et ça se voit dans le groupe, personne n’est résigné. L’équipe allait mieux et c’était plus facile pour moi d’arriver dans ces conditions-là. Mais c’est vrai que j’ai bien trouvé mes marques à Grenoble », a-t-il expliqué dans les colonnes du Dauphiné Libéré. L’élan de l’ancien Manceau suffira-t-il à sortir Grenoble de la zone rouge ?