Voila une nouvelle affaire qui pourrait bien bouleverser une fois encore le football italien. Souvent exposé du mauvais côté de la scène ces derniers temps, pour violences, trucages ou affaires racistes, le calcio est une fois mis encore en pleine lumière. Il aurait pourtant mieux valu que cette histoire demeure à l’ombre.

En Serie A, il n’est pourtant pas rare que les joueurs fassent apparaître leurs opinions politiques. Si Paolo di Canio et Cristiano Lucarelli étaient des experts en la matière (Lucarelli a dernièrement fait part de sa préférence pour le communisme), ils sont aujourd’hui rejoints par le gardien de but du Milan AC, Christian Abbiati. Dans la Sport Week, le portier transalpin a fait part de son adhérence au parti fasciste La Destra et ne semble pas gêné d’affirmer ses positions.

« Du fascisme, je partage des idéaux comme la patrie et les valeurs de la religion catholique. Mais, je refuse les lois raciales, l’alliance avec Hitler et l’entrée dans la guerre. Mais ce qui me plaît, c’est la capacité qu’avait le fascisme à assurer l’ordre, tout en garantissant la sécurité aux citoyens ».

Une incartade extra-sportive qui ne devrait pas en rester là, durant les semaines à venir.