Juste après la victoire du FC Barcelone face au Real Madrid en demi-finale retour de la Coupe du Roi (3-0), Gerard Piqué s’est distingué en zone mixte en lâchant une petite punchline sur le traitement du VAR en Espagne par les médias.

Des propos qui ont très rapidement trouvé écho du côté du président de la ligue espagnole, le fameux Javier Tebas. « En Espagne, il n’y a pas de prisonniers politiques. Piqué est un excellent footballeur et organisateur d’événements sportifs, mais un mauvais avocat », a-t-il indiqué dans des propos relayés par Mundo Deportivo.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10