Javier Tebas, président de la Ligue espagnole de football, n’est pas du genre à garder sa langue dans la poche. Le Paris Saint-Germain peut en témoigner. Mais cette fois-ci, c’est Gianni Infantino, président de la FIFA, qui est dans son viseur. La cause ? Les ambitions de ce dernier de vouloir créer de nouveaux tournois, comme la mini Coupe du Monde.

« Je suis totalement opposé à la création de nouveaux tournois. Personne n’en a besoin. Ce que fait Infantino, sur la forme, cela ressemble à l’ancienne FIFA, sans transparence, sans concertation, et sans étudier les effets réels sur l’ensemble du football, a-t-il clamé. La Ligue mondiale des nations nécessite des dates ... Le Mondial des clubs, de son côté, affecterait l’industrie du football et les Championnats nationaux. Les grands clubs recevraient des sommes énormes qui déséquilibreraient totalement les ligues nationales. » Les deux hommes sont loin d’être sur la même longueur d’onde.