Limogé à l’été 2018 par Chelsea, Antonio Conte n’était pas parti bredouille de la capitale anglaise. En effet, le technicien avait obtenu un chèque de 26,6 millions de livres - 31, 03 millions d’euros - pour plier bagage. Une indemnité record, mais qui n’a pas rassasié le Transalpin pour autant. En effet, ce dernier exigeait d’être payé pour une dernière année de contrat ce que ne voulait pas Chelsea. L’affaire s’est donc réglée aux tribunaux.

C’est d’ailleurs en grande partie pour cette raison qu’il a attendu un an avant de retrouver un banc. En mai dernier, il avait déjà gagné une première bataille judiciaire et il vient définitivement de remporter la guerre comme l’explique le Daily Mail. Le tribunal a estimé que le propriétaire de Chelsea, Roman Abramovich devrait payer encore 85 000 livres à son ancien coach, soit un peu moins de 100 000 euros.