Hier, la Juventus est allée s’imposer sur le terrain de l’AS Roma (2-1) et a repris sa place de leader de Serie A. Mais encore une fois, Maurizio Sarri a dû faire face au mécontentement d’un de ses joueurs : Paulo Dybala. À l’instar de Cristiano Ronaldo il y a quelques semaines, l’Argentin n’a pas apprécié d’être remplacé à la 69e minute.

Un petit coup de sang qui n’inquiète pas Sarri. « Ça ne m’intéresse pas qu’il se mette en colère. le match m’imposait autre chose. S’il se met en colère, mais qu’il répond sur le terrain, c’est très bien. Mais la presse devrait arrêter avec ça. Aucun joueur n’aime être remplacé. » Fin de l’histoire.