Comme chaque été, Dedryck Boyata est courtisé. D’autant que le Belge sort d’une belle Coupe du Monde avec les Diables. De quoi mettre en alerte des clubs de Premier League comme Fulham, de Serie A avec la Lazio, l’OL en Ligue 1 et même des équipes de Bundesliga. Mais le Celtic a refusé un départ du défenseur central de 27 ans malgré des promesses qui lui avaient été tenues, d’après son agent. Longuement interrogé par la DH, Jacques Lichtenstein a exprimé le mécontentement de son client. Ce dernier désirait quitter l’Écosse, où il avait posé ses valises en 2015.

« Le Celtic n’a absolument pas répondu aux intérêts des autres clubs. Les appels téléphoniques sont restés sans réponse. Les demandes de réunion ont été refusées. Les offres officielles ont été laissées sans réponse, envoyant clairement le message que le Celtic ne voulait pas vendre le joueur. (...) Ils veulent que le joueur reste et ils ont publiquement déclaré qu’ils voulaient prolonger son contrat. Sauf que nous n’avons jamais reçu aucune offre concrète de prolongation la saison dernière malgré trois réunions avec la direction pour en discuter. Si nous sommes déçus ? Oui. Depuis 18 mois, il y a eu des intérêts concrets de clubs de Premier League et de Bundesliga. Cependant, le Celtic nous a demandé à nous et au joueur de rester et qu’ils (les dirigeants) seraient ouverts à un départ lors du prochain marché des transferts. Dedryck n’a jamais fait d’objection, ne s’est jamais plaint et était totalement d’accord. Donc il est normal que le joueur soit déçu par cette promesse non tenue par le club. »