Le Betis réalise une saison plus que réussie. Après de nombreux chamboulements l’été dernier, le club du sud de l’Espagne a pratiquement assuré une place pour la prochaine Europa League. Les troupes de Quique Setién pratiquent un football offensif admiré de tous de l’autre côté des Pyrénées. Parmi les principaux artisans de cet exploit, on retrouve forcément l’ancien coach de Las Palmas, Marc Bartra, qui revient au top depuis son arrivée cet hiver, Fabian Ruiz, l’expérimenté Joaquin, Andrés Guardado ou encore Ryad Boudebouz.Après une première partie de saison compliquée, notamment à cause de pépins physiques récurrents, l’ancien de Montpellier s’épanouit du côté du Benito Villamarin. Très à l’aise dans le dispositif de Setién, qui utilise de plus en plus le 3-5-2, l’international algérien s’est aussi mis le public betico dans la poche. Et forcément, ses prestations ne passent pas inaperçues chez les clubs d’un standing un peu plus huppé.

Ainsi, selon le quotidien Le Buteur, Villarreal et l’Atlético de Madrid, face à qui il a brillé dimanche soir au Wanda Metropolitano (0-0), s’intéressent à l’Algérien et envisageraient de se l’offrir lors du prochain mercato estival. Une opération qui s’annonce compliquée, puisque la clause libératoire de Ryad Boudebouz est située entre 30 et 35 millions d’euros et on doute que le Betis accepte de le laisser filer pour un montant inférieur. L’hiver dernier, on évoquait notamment un intérêt de l’OGC Nice pour l’ancien de Bastia et du MHSC, qui était finalement resté en Andalousie. Mais avant de penser à son avenir en club, Boudebouz voudra sûrement convaincre le sélectionneur Rabah Madjer de le rappeler en sélection algérienne...