Ancien propriétaire de l’AC Milan, l’homme d’affaires chinois Yonghong Li continue d’enchaîner des revers. En effet, après avoir été destitué de son titre de patron des Rossoneri en raison d’un prêt non remboursé à la banque Elliott, Li pourrait également se faire lourdement sanctionner par les autorités de son propre pays.

En effet, le média local Sohu.com indique que Yonghong Li pourrait se faire confisquer son passeport chinois. La raison ? Encore un prêt non remboursé (de 8 M€ à la société Hubei Jingjiu Investment Co) qui courait déjà au moment où l’homme d’affaires a repris l’AC Milan. Décidément...