Ce jeudi, les procureurs suisses ont annoncé l’ouverture d’une enquête qui viserait Nasser Al-Khelaïfi pour soupçons de corruption privée, d’escroquerie et de gestion déloyale. Les bureaux de beIN Sports ont été perquisitionnés dans le cadre de cette enquête. La réponse du média est intervenue par le biais d’un communiqué.

« Les équipes présentes sur place ont coopéré avec les autorités jusqu’à l’issue de la perquisition. BeIn Media Group réfute toutes les accusations portées par le MPC. Le groupe collaborera pleinement avec les autorités et attend sereinement les suites de l’enquête », peut-on lire sur le communiqué publié par BeIN Media Group.