Jeudi soir, France 2 diffusait un reportage sur le PSG via son émission Envoyé Spécial. Celui-ci s’inscrivait dans le cadre des révélations dévoilées par Football Leaks sur l’utilisation de fichiers ethniques au sein de la cellule recrutement du centre de formation parisien. Mais ce reportage a abordé également d’autres sujets comme le versement d’une prime d’éthique aux joueurs du Paris SG. Celle-ci est perçue par le groupe professionnel si plusieurs conditions sont respectées par les joueurs comme saluer les supporters à la fin des matchs. Contactés par Le Parisien, les dirigeants franciliens ont apporté quelques précisions sur cette fameuse prime.

« Saluer les supporteurs n’est que l’une des règles qui, si elle est respectée, permet aux joueurs de toucher une prime d’éthique », explique notamment le PSG. Celle-ci contient plusieurs règles comme l’exemplarité du comportement envers adversaires, partenaires, arbitres ou encore les délégués officiels, la ponctualité et l’assiduité à tous les entraînements, le respect des engagements du joueur envers les médias, et bien d’autres choses précise le quotidien. Si le joueur ne respecte pas ces règles, sa prime d’éthique est intégralement reversée à la Fondation PSG. Ce fut le cas pour Serge Aurier par le passé, ou plus proche de nous, Marco Verratti interpellé pour conduite en état d’ivresse.