Président de Montpellier, Laurent Nicollin, vit une belle saison avec le club héraultais qui est actuellement sixième Ligue 1. Interrogé par le JDD, il a dévoilé la grille des salaires de sa formation tout en expliquant qu’il n’avait pas pu faire signe Rémy Cabella pour divergences financières : « Chez nous les salaires vont de 4 000 à 60 000 euros bruts. Quand Rémy Cabella m’a téléphoné pour revenir et que son agent m’a annoncé ce qu’il gagnait à Marseille, j’ai dit que je ne pouvais pas faire n’importe quoi. »

Un transfert avorté au plus grand dam des supporters. Pour Laurent Nicollin, l’attachement au maillot d’une équipe doit primer sur les ambitions salariales. Ainsi, il se refuse de faire venir un joueur pour une rémunération trop importante : « Le plus gros salaire que j’ai accordé, c’était à Younes Belhanda après le titre (2012). On a touché, on a redistribué. Si certains de mes champions de France veulent revenir, ça ne sera pas pour l’argent : un joueur à 100 000 euros, même pas en rêve ! »