L’Olympique Lyonnais était attendu au tournant en Ligue des Champions pour son 3e match de poule (le 2e à l’extérieur) sur la pelouse d’Hoffenheim. Vainqueur mais malmené lors de son dernier match de Ligue 1 face à Nîmes, l’OL devait montrer un visage bien plus solide pour s’imposer en terre allemande. Cela commençait très fort avec deux occasions franches dès le début de la rencontre en faveur des Rhodaniens, notamment par Traoré. L’ailier burkinabé allait être récompensé avec un but de filou, en exploitant à la perfection une erreur terrible de la défense adverse (0-1, 27e). Malheureusement, l’OL retombait ensuite dans ses travers, avec un manque de concentration et surtout un déficit énorme dans le repli défensif.

Hoffenheim en profitait pleinement, et Kramaric égalisait, de près (1-1, 33e). Pire, il doublait la mise, bien aidé par l’apathie défensive de Traoré devant lui (2-1, 47e). Déboussolé, l’OL semblait incapable de réagir et était sauvé par un Lopes des grands soirs dans les cages à plusieurs reprises. Mais voilà, les hommes de Genesio sont capables du pire comme du meilleur. Et le meilleur allait venir, par l’intermédiaire de Ndombélé, dont le coup de canon en angle fermé trompait Baumann (2-2, 59e). Dans la foulée, Depay récupérait un bon ballon suite à une erreur d’Akpoguma, résistait et trompait le portier adverse d’une frappe croisée du gauche (2-3, 66e) ! Un retournement de situation aussi agréable qu’inattendu tant l’OL souffrait quelques minutes auparavant. Malheureusement, le club rhodanien a craqué dans le temps additionnel sur un centre de Schulz repris par Joelinton (3-3, 92e) ! Une vraie claque tant la victoire semblait finalement à portée... L’OL passe 2e de son groupe, avec 5 points, derrière Manchester City, 6 points.