Titulaire ce samedi contre Caen, Ismaila Sarr n’a pas terminé la rencontre. Et ce n’est pas dû à un choix tactique mais parce que l’ancien Messin a encore été victime de ses adversaires. Il a cette fois été touché à une cheville après une faute d’Ismaël Diomandé. C’est la 3e fois que cela arrive cette saison.

Voilà qui contraint le Stade Rennais à pousser une gueulante. « Son traitement, c’est une vraie insatisfaction. On parle souvent de Neymar, mais lui aussi il faut le protéger. J’exprime un ras-le-bol », s’est emporté Olivier Létang, le président du club, devant les médias suite à la rencontre.