Alors que son départ vers Trabzonspor a été annoncé il y a bientôt un mois, Tony Sylva (33 ans) appartient toujours à Lille. En fin de bail en juin 2009, l’international sénégalais pensait quitter le LOSC librement cet été grâce à la fameuse clause de stabilité (il évolue chez les Dogues depuis quatre saisons).

Seulement, cette clause ne garantissait pas sa liberté contractuelle. Le portier disposait en effet d’une clause libératoire de 2 millions € dont son futur club devait s’acquitter pour entériner le transfert. Cette somme ne lui ayant pas été versée, le LOSC considère le départ de Sylva comme une rupture unilatérale de contrat.

La Voix des Sports révèle que le joueur était à Lille ce week-end, mais que sa situation n’a pas évolué. « Le dossier passera bientôt devant la commission juridique de la Ligue. (…) En l’occurrence, c’est en effet une rupture unilatérale et non un transfert réalisé d’un commun accord. Mais il n’y a pas de conflit avec Tony », a déclaré le président délégué du LOSC Xavier Thuillot dans les colonnes du quotidien régional.

Lille et Sylva doivent patienter

Par ailleurs, en attendant la résolution de cette affaire, le dirigeant nordiste a indiqué que la cellule de recrutement prendrait son temps pour définir le profil du successeur idéal de Tony Sylva dans les cages du Stadium de Villeneuve-d’Ascq. « Il n’y a pas le feu, ni d’évidences sur le marché des gardiens qui pourraient nous inciter à foncer ».

Rappelons que Lille suivait encore il y a quelques jours les pistes Yohann Pelé (25 ans, Le Mans), Jérémie Janot (30 ans, Saint-Étienne), Charles Itandje (25 ans, Liverpool) et Antt Niemi (36 ans, Bolton).

À trois semaines de la reprise du championnat de Ligue 1, la situation est bien inconfortable pour Lille, mais aussi pour son futur ex-gardien de but Tony Sylva...