« Ce n’est pas qu’une impression. Adrien est prisonnier. Il est même otage du PSG. Bientôt, c’est au pain sec, à l’eau et au cachot ! ». Dans un entretien vérité accordé à l’Equipe, Véronique Rabiot livrait ses vérités sur la situation de son fils Adrien et taclait au passage le Paris Saint-Germain. L’agent et mère du milieu de terrain laissait entendre qu’une rupture de contrat était possible.

Mais selon Le Parisien, un licenciement du milieu de terrain de 23 ans n’est pas à l’ordre du jour. À la fin de sa mise à pied le 27 mars prochain, il sera reçu par la direction du PSG et devrait a priori écoper d’une sanction plutôt légère.