« Les grandes nations présentes à la Coupe du monde sont les meilleures. Mais pas la France. Je ne crois pas en cette équipe (...) Nous allons la rencontrer et je veux bien être damné si on ne lui donne pas du fil à retordre. Je l’ai vue contre la Suède (1-2, le 9 juin 2017) à Stockholm, et je ne pense pas qu’elle ait montré quoi que ce soit de spécial,  » avait déclaré le sélectionneur danois Åge Hareide, dans un entretien qui a fait coulé beaucoup d’encre ces derniers jours.

Si Didier Deschamps avait répondu de manière très détachée, laissant entendre que chacun était libre de penser ce qu’il voulait, un autre technicien s’est chargé de laver l’affront. En conférence de presse, avant la rencontre amicale de demain face à l’équipe de France (21h), Martin O’Neill, le sélectionneur de la République d’Irlande, s’est montré très surpris de la sortie de son homologue danois : «  je le connais bien, il est sympa même s’il n’était pas lui-même un grand joueur... C’est dangereux de tenir ce genre de propos, » a-t-il lancé. Des déclarations rapportées par le quotidien Ouest-France.