Disputé dans douze pays, dont l’Italie, pays européen le plus touché par le coronavirus à l’heure où l’on parle, l’Euro 2020 pourrait-il être compromis ? Londres, Rome, Bakou, Saint-Pétersbourg, Copenhague, Amsterdam, Bucarest, Glasgow, Bilbao, Dublin, Munich et Budapest devraient voir leurs rues se remplir de dizaines de milliers de supporters du 12 juin au 12 juillet prochain. Mais de tels déplacements ne participeraient-ils pas à la propagation du virus ?

Si des dizaines de matches sont reportés ou disputés à huis clos à travers le vieux continent ces jours-ci, l’UEFA ne compte pas prendre de décision à la hâte. Mais comme elle l’a déclaré au journal L’Equipe, la plus haute instance du football européen surveille la situation de manière constante : « le coup d’envoi de l’Euro sera donné le 12 juin 2020 à Rome. L’UEFA est en contact avec les autorités internationales et locales compétentes concernant le coronavirus et son développement. Pour l’instant, il n’est pas nécessaire de modifier quoi que ce soit dans le calendrier prévu. La situation restera sous surveillance constante d’ici-là. »