Suite aux événements (envahissement de terrain, projectiles, chants à connotation raciste) qui se sont déroulés lors des barrages de Ligue 2 contre Le Havre le 20 mai dernier), l’AC Ajaccio n’a pas été épargnée par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP). L’instance du football français, réunie ce mercredi, n’a pas été tendre avec le club corse.

Pour son expulsion, l’entraîneur Olivier Pantaloni a écopé de quatre matches de suspension dont un avec sursis. De son côté, le joueur Faïz Selemani, déjà suspendu à titre conservatoire, a reçu sept matches ferme de suspension pour son coup de poing sur Jean-Philippe Mateta. L’AC Ajaccio a également été sanctionnée d’un retrait d’un point avec sursis mais aussi de deux matches à huit clos dont un délocalisé. Ce dernier a déjà eu lieu puisque le club de Ligue 2 avait défier Toulouse au stade de La Mosson.