Lundi, le FC Barcelone a officiellement renoncé à voyager à Miami, le 27 janvier prochain, pour affronter Girona (21e journée de championnat). Une délocalisation voulue par Javier Tebas, président de la Liga, qui subit là une désillusion. Pourtant, le dirigeant espagnol ne semble pas être rancunier envers le club catalan, dans des propos relayés par Marca.

« Je ne perçois pas la décision du Barça comme une trahison. Dès la première minute, nous avons dit que c’était volontaire et que ce volontariat peut être exercé jusqu’à la dernière minute. » Il a également eu un mot pour Luis Rubiales, président de la Fédération espagnole et contre cette initiative. « Je ne pense pas que ce soit une victoire pour Luis Rubiales (...). Le fait de jouer en dehors de l’Espagne est toujours d’actualité. Une décision de justice déclarant que nous avons tort serait mauvaise pour le football espagnol, mais aucune décision judiciaire n’a encore été rendue. »