Les interdictions de déplacements des supporters en Ligue 1 sont un phénomène devenu récurrent dans les stades. En période de trêve hivernale, Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football, s’est exprimé sur plusieurs dossiers chauds dont celui-ci dans les colonnes du Journal du Dimanche.

« Une réunion est prévue dans les quinze jours (avec Christophe Castaner). Voir des tribunes à moitié vides, ça m’agace. Je comprends certaines interdictions, mais tous les matches ne sont pas aussi risqués qu’indiqué. On va vers la facilité : punir, punir, punir. J’aimerais qu’on trouve un compromis. Il faut aussi que les ultras soient raisonnables. Discuter avec eux, c’est toujours sympathique. Mais 300 personnes en déplacement, c’est parfois plus compliqué. S’il y a des bagarres, comment voulez-vous que le ministère de l’Intérieur n’ait pas raison ? » a-t-il expliqué.