Si la soirée de Ligue des Champions a été riche en suspense et en retournement de situation, les premiers pas de RMC Sport en tant que diffuseur de la C1 en France ont été difficiles. Après le communiqué publié hier soir tard, Alain Weill, directeur général d’Altice Europe, maison-mère de SFR et de RMC Sport a expliqué les raisons de ce couac sur BFM TV.

S’il a regretté ces problèmes, il a néanmoins révélé qu’ils ont été dépassés par le succès avec plus de 200 000 abonnés. « Ça ne devrait pas arriver, c’est effectivement une frustration pour nous et ça l’est d’autant plus pour nos abonnés. L’univers du digital est nouveau. Hier, on a été dépassés par le succès. On avait prévu de recruter beaucoup d’abonnés ces derniers jours, mais on en a recruté 200 000 et je crois que ce n’est jamais arrivé dans l’histoire des télécoms. » Pas question de trouver des excuses pour Alain Weill qui assure que les équipes techniques du groupe travaillent pour assurer l’essentiel ce soir pour la suite de la Ligue des Champions. « Ce n’est pas une excuse et c’est pour ça qu’on a décidé de jouer la transparence et d’offrir le premier mois d’abonnement à tous ceux qui ont été gênés hier. C’est la moindre des choses parce qu’on est totalement conscient de la frustration qu’on a créée. Toutes les équipes techniques travaillent parce que nous avons un nouveau match ce soir. Les serveurs sont tombés en partie pendant le match, puis sont revenus. »