Le passage de Luis Fabiano (31 ans) à Rennes est considéré comme un échec retentissant. Présenté comme un jeune attaquant prometteur, il n’avait pas su s’imposer en Bretagne (11 apparitions en Ligue 1 entre 2000 et 2002, 0 but). Pour autant, le buteur de São Paulo ne regrette absolument pas d’avoir découvert le football européen à La Route de Lorient, comme il l’a confié à FIFA.com.

« J’avais 18 ans. Ça m’a demandé un travail énorme. L’entraîneur était Paul Le Guen. Il était très exigeant. Je n’oublierai jamais cette période. À Ponte, le football allait à 90 km/h. En France, on était à 200 à l’heure. Ça m’a beaucoup aidé, même si je n’ai pas vraiment percé. Je suis arrivé en France avec ma petite amie, pour ne pas être seul. Tout était nouveau, mais je n’étais pas heureux dans mon travail. Je ne jouais quasiment jamais. Je n’avais qu’une chose en tête : retourner au Brésil. Le pays me manquait énormément. Mon retour au Brésil a été crucial pour me permettre de devenir ce que je suis aujourd’hui. C’est plus tard, au FC Porto et à Séville, que j’ai complété mon apprentissage », a-t-il déclaré. Beau joueur le Luisfa !