Les pétrodollars injectés dans Manchester City n’ont pour l’instant pas permis de bâtir l’équipe de stars tant attendue par les dirigeants. Seul Robinho fait figure de véritable gros coup pour les Citizens, et il n’a bien sûr pas pu à lui tout seul tirer l’équipe vers les sommets de la Premier League.

Une situation qui pèserait au feu follet brésilien, d’après son ancien président à Santos, Marcelo Teixeira. « Il a exprimé un intérêt à notre égard, en raison de son insatisfaction actuelle. Mais, financièrement, il est très difficile de rivaliser avec les clubs européens d’aujourd’hui », affirme-t-il dans le quotidien Abril.

Trop cher pour le Brésil, mais sans doutes pas pour d’autres formations européennes qui pourraient se montrer intéressées...