Avec cinq nouvelles recrues lors du mercato estival, l’Olympique de Marseille a déjà bien renforcé son effectif. Mais pour donner davantage d’épaisseur à son OM Champions Project, le club phocéen cherche à recruter un attaquant de pointe de renom. Interrogé en conférence de presse, en marge du barrage aller de Ligue Europa, à Domzale, en Slovénie, Rudi Garcia a balayé l’actualité des transferts de son club, et s’il a adressé un message de sympathie à Mathieu Debuchy, qu’il a côtoyé à Lille, pour le plus grand bonheur des Dogues, il a également répété que l’attaque était la priorité absolue de cette fin de mercato et qu’aucun autre profil n’était étudié jusqu’à ce que ce dossier ne soit bouclé.

Si le coach olympien a laissé entendre, il y a quelques jours, que Rémy Cabella pouvait se chercher un nouveau point de chute, barré par la concurrence au milieu, ce secteur de jeu n’est pas la priorité de l’Olympique de Marseille. « On ne cherche pas dans ce secteur là. Après, jusqu’au 31 août, tout est possible (...) on peut toujours imaginer qu’il y ait un départ qu’on est besoin de remplacer », a-t-il déclaré, avant de rappeler, tout sourire : « la priorité c’est devant, vous la connaissez. Petit à petit, à force d’en parler, on approche du dénouement, je pense.  » Mais le coach marseillais sait que le recrutement de son attaquant n’est pas chose facile, car aucun profil de joueur libre n’intéresse l’Olympique de Marseille. Il faut donc négocier. « Il n’y a pas que nous qui décidons des choses. Il y a les joueurs adverses, les clubs qui sont propriétaires des joueurs adverses. Des joueurs qui sont libres sur le marché, on n’en a aucun en vue. Jusqu’au 31 au soir, j’espère qu’on restera détendu et puis qu’on fera l’attaquant qui nous ravira, » s’est-il exprimé, on ne peut plus détendu.