Arrivé à Montpellier en janvier 2015, Sébastien Wüthrich (26 ans) n’a pas franchement pu prouver ses qualités. Louis Nicollin a fait le point sur l’aventure du latéral suisse dans l’Hérault pour le quotidien helvète Le Matin. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne l’a pas épargné.

« Arrêtez. Je ne sais pas comment Constantin a réussi à me l’enfisiquer. C’est Courbis qui ne m’en disait que du bien et qui l’a voulu au prétexte que c’était le plus grand espoir suisse. Il a dû avoir des dessous bien comme il faut. On a donné 400 000 euros, il devait être à la rue ou l’autre lui réclamer des ronds, j’en sais rien. Une affaire, ah bon ? Parce qu’en réalité votre Wüthrich, c’est une grosse crêpe. Quelle catastrophe... Je ne sais même pas s’il a sa place en division d’honneur. À mon avis, ça ne collera jamais », a-t-il lâché au sujet de son défenseur, toujours sous contrat jusqu’en juin 2018. Ambiance...