Michel Platini ne baisse pas les bras. L’ex président de l’UEFA, suspendu pour quatre ans par les instances disciplinaires de la FIFA, a décidé de déposer plainte contre X pour « dénonciation calomnieuse » et « association de malfaiteurs en vue de commettre le délit de dénonciation calomnieuse ». Un choix qu’expliquent ses avocats au Figaro.

« D’évidence, cette stratégie de discrédit de Michel Platini a impliqué une action de concert, c’est-à-dire des exécutants et des donneurs d’ordre unis par un même dessein : porter atteinte durement à l’image de Michel Platini, à son intégrité et à sa réputation. L’ouverture de cette enquête permettra de tirer tous les fils menant aux responsabilités individuelles, celles qui ont ourdi un véritable complot pour discréditer Michel Platini et le criminaliser artificiellement, et finalement avec un seul objectif, lui interdire de prendre les rênes de la FIFA », ont ainsi déclaré William Bourdon et Bertrand Repolt, les avocats de Michel Platini.