Comme ses coéquipiers ou son entraîneur Michel der Zakarian, Olivier Veigneau ne réalise toujours pas que la victoire du FC Nantes contre Bastia pour le compte de la 1ère journée de L1 (2-0) va certainement être annulée. Dans L’Equipe, le capitaine des Canaris semble résolu à ne pas se laisser abattre :

« C’est un gros coup derrière la tête. On n’est pour rien, qu’est-ce qu’on peut dire de plus ? On doit simplement vivre avec. Au début, on a du mal à réaliser. Mais il faut se dire que c’est une réalité. Personne ne comprend comment ça a pu se passer. On est forcément énervés, mais on ne va pas taper sur les gens. » Une sanction qui risque de peser lourd en fin de saison pour une équipe qui tentera de se sauver de la relégation.