Prêté ces derniers mois par Guingamp à Toronto en MLS, Nicolas Benezet (28 ans) est de retour en Bretagne et ça ne semble pas lui plaire. Dans les colonnes de l’Equipe, il explique que la franchise canadienne n’a finalement pas levé l’option d’achat alors que cela lui avait été promis. Malgré ses trois buts et une finale de championnat, le milieu offensif n’a pas été titularisé pour le 6e match, ce qui aurait dû lever l’option d’achat.

« On a empêché qu’elle soit levée. Au bout du deuxième match, on m’a dit : "de toute façon, ne t’inquiète pas, si tu ne fais pas les six matches, on lèvera l’option d’achat quand même." J’avais cette obsession des six matches, je n’en dormais plus. À la veille du possible sixième match comme titulaire, Curtis (le directeur général de la franchise) et Meary (le représentant du joueur) m’ont encore dit de ne pas me tracasser. Et puis lors du dernier entraînement, j’ai vu que j’allais être remplaçant. (...) La vérité, c’est que le DG ne voulait pas que je joue pour ne pas payer le transfert à Guingamp. (...) Je suis tombé des nues. Ma compagne s’était mise en disponibilité pour six mois, on cherchait un appartement, tout était réuni pour être bien. Tout s’est écroulé à cause de ces deux personnes. » Et le voilà de retour en Ligue 2.