Président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët s’est livré au jeu de l’interview pour L’Équipe. Le dirigeant français a notamment évoqué sa relation avec Jean-Michel Aulas sur le ton de l’humour et a souligné l’amour que portait le président de l’Olympique Lyonnais pour sa formation : « il ne parle que de son club. Je reçois une lettre par jour, pratiquement, pour des reproches sur le calendrier. »

À la tête de la FFF depuis 2011, Noël Le Graët a expliqué que Jean-Michel Aulas lui avait proposé de lui succéder, mais que cela n’était pas vraiment réalisable : « aujourd’hui, tel que je le vois, c’est moins son intention. Il y a deux ans, quand je n’étais pas très bien, il m’avait dit : « Si j’arrive à vendre mon club... » Il imaginait que l’on pouvait garder une grande partie de son club tout en étant président de la Fédé. Ce n’est pas possible et ce ne serait pas juste. S’il a une possibilité de vendre, il serait un excellent candidat. Mais on en parlait plus sérieusement il y a deux ans qu’aujourd’hui. »