Tancé suite au début de saison difficile du Bayern Munich, Uli Hoeness était contesté. Si son club va mieux avec une troisième place et neuf points de retard sur le leader (le Borussia Dortmund), lui aussi s’est offert un bol d’air.

En effet, les actionnaires du club l’ont réélu à la tête du club bavarois. Un mandat de quatre années supplémentaires qui lui permet d’être président du conseil de surveillance jusqu’en 2022.