« Pardonnez-moi d’être vulgaire, mais on veut les exploser, leur montrer qu’on est chez nous et qu’on y fait la loi. Ce qui ne nous empêche pas de les respecter ». Tels étaient les propos de Frank Zambo Anguissa dans un entretien accordé à La Provence en cette journée de samedi.

Et le président lyonnais Jean-Michel Aulas n’a pas manqué de répondre sur les réseaux sociaux : « il ne faudrait pas que le match ressemble à celui du 20 /09 2015 où le match avait été interrompu sous la potence de Mathieu Valbuena dans un contexte de violence jamais atteint ! ».