En début de semaine, Jean-Michel Aulas n’avait pas hésité à mettre la pression sur son entraîneur Bruno Genesio. Le président de l’Olympique Lyonnais confiait ainsi avant le match de Ligue des champions face à Manchester City, qu’il n’hésiterait pas à évincer son entraîneur si les mauvais résultats perduraient. Présent en conférence de presse ce vendredi, l’entraîneur rhodanien a répondu à l’intervention de son président.

« Les mots de Jean-Michel Aulas ? Je l’ai pris comme un soutien très fort, assurait le technicien de l’OL. J’ai la chance, le club et les supporters aussi, d’avoir un président comme lui. Il est animé d’une grande force de caractère qu’il démontre dans les moments difficiles. Dans les bons moments, il est là. Il l’est encore plus dans les moments difficiles. Il faudrait que ce soit plus reconnu. Je l’ai pris comme un soutien, pas comme un ultimatum, » a ainsi commenté Genesio.